Imaginez que vous arrivez au travail ou à la maison, vous vous présentez à la porte et vous regardez ou placez votre pouce dans le capteur et, en un clin d’œil, votre présence est vérifiée, enregistrée et la porte se déverrouille. Ce scénario était autrefois réservé aux installations gouvernementales de haute sécurité et aux films d’espionnage à grand spectacle, mais sachez que l’utilisation de la serrure biométrique, comme les empreintes digitales et les scans rétiniens, pour accéder à votre maison ou aux lieux de travail devient aujourd’hui de plus en plus accessible.

En effet, la biométrie est une technologie qui évolue rapidement et si vous envisagez d’investir dans un système de serrure biométrique pour votre entreprise/votre maison, vous devez peser le pour et le contre avant de prendre votre décision.

Qu’est-ce que la serrure ou contrôle accès biométrique ?

La biométrie est l’analyse des données biologiques à l’aide de la technologie. Généralement, ces données concernent des traits physiques spécifiques qu’un individu peut avoir. La serrure biométrique consiste donc à utiliser ces données biologiques pour accorder ou refuser l’accès à un bâtiment ou à une zone d’un bâtiment.

Le plus souvent, le contrôle d’accès biométrique porte sur des éléments qui sont propres à chaque individu. Il s’agit des empreintes digitales, des scans de la rétine, des empreintes du réseau veineux du doigt, des empreintes du contour de la main ou de la reconnaissance faciale.

Les avantages

Une protection plus forte : Les mots de passe et les codes PIN peuvent être partagés ou compromis, et les cartes d’accès et clés peuvent être volés ou perdus. La biométrie élimine ces risques car elle est basée sur les caractéristiques physiques uniques d’un individu. En tant que telle, elle est pratiquement impossible à reproduire et peut ajouter une couche supplémentaire de sécurité dont de nombreuses entreprises et foyers ont besoin.

Pratique : Placer un doigt sur un scanner et déverrouiller une porte en quelques secondes seulement est plus pratique que de taper un long mot de passe. De plus, une personne peut oublier son mot de passe, mais elle ne peut pas oublier son empreinte digitale.

Les pirates ne peuvent pas falsifier l’authentification biométrique : La technologie actuelle ne permet pas de falsifier les données biométriques telles que le visage, le contour de la main, le réseau veineux ou la rétine. C’est pourquoi les personnes qui utilisent ce type d’authentification ont généralement l’esprit tranquille.

Les inconvénients

Handicaps physiques : Le système d’authentification biométrique ne reconnaît que les traits qui ont été saisis et ne reconnaît pas une personne si ses traits physiques ont changé, même légèrement. Voici quelques raisons pour lesquelles les traits peuvent changer : Un doigt brûlé ou endommagé, une greffe de rétine, des mains tatouées ou le port de lentilles.

Dans de telles situations, la méthode d’authentification doit être modifiée pour accorder l’accès à la personne autorisée, ce qui peut être gênant.

Coûteux : Même si le système est fiable et pratique, son coût n’est pas facile à assumer. Le système biométrique n’est pas encore très répandu, c’est pourquoi la configuration, l’intégration et le matériel peuvent être coûteux, surtout pour les petites entreprises et les foyers.

L’empreinte digitale peut être falsifiée : Même si le risque de falsification est réduit, il existe toujours des moyens pour les personnes malintentionnées de s’introduire dans une maison/entreprise et de voler. Cela est particulièrement vrai pour les méthodes d’authentification biométrique qui utilisent les empreintes digitales. Les empreintes digitales peuvent être reproduites et le fait qu’on laisse nos empreintes digitales un peu partout n’arrange rien. C’est pourquoi, il est préférable d’opter pour un système biométrique qui enregistre la rétine ou le contour de la main.

Cette technologie a tout pour plaire mais elle n’est pas parfaite. Peser bien le pour et le contre avant de vous décider.